CALENDRIER

En fonction de la thématique, du lieu et du context de l’événement, les créations WJ-S prennent la forme de performances, de conférences, de workshops ou de propositions plus festives.

Les évènements

WJ-S INSTALLATION @ "Prosopopée : quand les objets prennent vie" Biennale Némo - 104 - Paris

Du 5 décembre 2015 (14:00) au 31 janvier 2016 (19:00)

Le 104 - Paris

BBot (Browsingbot) : une oeuvre active et connectée

Créé dans le cyberespace, à la suite d’une cristallisation numérique, le BBot se connecte automatiquement au réseau des lieux où il se pose. Grâce à son système de vidéoprojection qui diffracte les images du web, l’espace s’éclaire et s’illumine de jaillissements définis par des oeuvres dématérialisées. Ses accointances avec le réseau Internet auto-génèrent des trajectoires pixelisées qui dévoilent les trames les plus secrètes et déjantés de la toile. Les oeuvres internet choisies sont inspirées de mondes virtuels imaginaires.

Les artistes de la sélection :
VINCE MC KELVIE http://www.vincemckelvie.com/
PUSSYKREW http://niochnioszki.net/
BIRCH COOPER http://mshr.info/index.html
ADAM FERRIS http://adamferriss.com
TYSON PARKS http://www.tysonparks.com
EVA PAPAMARGARITI http://evapapamargariti.tumblr.com/
SABRINA RATTE http://sabrinaratte.com/

Ce projet a été réalisé avec le soutien de : ARCADI - Ile de France, du DICRéAM - Centre National du cinéma et de l’image et Les Arts codés.

==================================================================

L’exposition
Prosopopées : quand les objets prennent vie

Du samedi 5 décembre 2015 au dimanche 31 janvier 2016

De quoi s’agit-il ?
La prosopopée est une figure de style qui consiste faire parler un animal, un objet inanimé, un mort, une chose personnifiée, une abstraction…

Quand les objets prennent vie…
Quand les morts revivent…
Quand les concepts s’incarnent…

L’inspirateur principal de cette proposition est Philip K. Dick, le grand visionnaire paranoïaque de la littérature contemporaine. En particulier, le sentiment dickien que quelque chose cloche. Que le monde n’est pas ce qu’il semble être, mais un décor, un trompe-l’œil habilement conçu pour abuser le genre humain.

Prosopopées sera donc la grande thématique transversale de la Biennale 2015 et de son exposition principale au CENTQUATRE-PARIS, la fiction d’un dérèglement savamment orchestré.

Imaginez que nous rencontrions des affichages d’aéroport qui n’en font qu’à leur tête (Signal To Noise de LAb[au]), des entités extraterrestres qui s’installent parmi nous (Timée et Hara de Guillaume Marmin), des tableaux qui prennent vie, des exo-squelettes venus de l’outre-espace qui nous invitent à danser (Inferno de Bill Vorn et Louis-Philippe Demers), des œuvres qui tentent de s’échapper de l’exposition (Nervous Trees de Krištof Kintera). Imaginez un « Appartement fou »…

Parmi les artistes de "Prosopopées : quand les objets prennent vie" :
Bill Vorn et Louis-Philippe Demers, Aurélien Bory, Krištof Kintera, Robyn Moody, Nonotak, Félicie d’Estienne d’Orves et Lara Morciano , LAb[au], Michel de Broin, Edwige Armand, Étienne Rey, Ei Wada, Guillaume Marmin et Fred Malloreau, André et Michel Décosterd, Pascal Bauer, Bram Snijders, Joris Strijbos et Daan Johan, Jérémy Gobé, Fred Penelle et Yannick Jacquet, Maxime Damecour, Laurent Pernot, Anne Roquigny, Olivier Ratsi, Thomas Cimolaï, Samuel Saint-Aubin, Benoît Labourdette, Marck, Charbel-joseph H.Boutros…

http://biennalenemo.arcadi.fr/2015/05/21/prosopopees-quand-les-objets-prennent-vie/