INSTALLATIONS

Les installations Webjays proposent un surf en temps réel dans une sélection de plusieurs centaines d’URLs.

Les dispositifs connectés et multi-écrans permettent d’exposer des œuvres en ligne créées spécifiquement avec et pour le réseau Internet.

Le surf - une activité généralement intime et individuelle - devient ici une expérience partagée où le spectateur est convié.

Les évènements

WJ-S INSTALLATION @ BYOB Tropical - Paris

Samedi 12 juillet 2014 18:00-23:00

L’espace 7 rue D’Aubriot. Paris - Marais
7 Rue D’ Aubriot 75004 - Paris

BringYourOwnBeamer (BYOB) crée par Rafaël Rozendaal est une série d’événements durant une nuit. Le premier, à Berlin ouvre un circuit alternatif pour le Media art, c’est maintenant plus de 180 artistes dans le monde qui génèrent leur propre BYOB.

Miyö Van Stenis & Rolando J. Carmona proposent "BYOB : Tropical-Paris", projet qui tel un cheval de Troie, vient présenter un nouveau groupe d’artistes dans le contexte parisien. Bien que le titre suggère un sentiment d’art « latino-américain », la réalité est différente. L’intention de ce projet, est de provoquer un sarcasme sur le paradoxe entre la vision de l’Amérique « exotique » & l’esthétisme de
la « culture post internet ».

Sur cette édition du BYOB, environ 40 artistes sont nées dans des villes comme Caracas, Rio De Janeiro, Santiago du Chili. Leurs créations ouvrent un dialogue entre les questions locales telles que le Pétrole, l’architecture, les conflits politiques ou chamanisme, & une nouvelle façon de comprendre l’image & la réalité, suite à l’apparition d’Internet & la culture du remix.

BYOB est une plate-forme pour l’image numérique plus actuelle, mais Tropical Paris propose un rapport entre des travaux réalisés sur web 1.0, ou Minitel & des œuvres plus récentes.
Cette exposition nous présente plus de 10 pièces comme "Tesao" (Eduardo Kac, 1985) la première œuvre online crée en Amérique du sud, ou "la Miranda" (Pedro Morales, 1989) qui recyclent la mémoire du Maracaibo dans l’espace virtuel. Aussi la série "Microword Network” (Gustavo Romano 1995-2010) met en avant, grâce aux réseaux, le paradoxe entre le temps et la vie. Parmi les propositions européennes on peut trouver des projets comme "Neticones" (Systaime, 2012) travail qui utilise des logos pour créer des dessins régénératifs, aussi les "Webjays" (Anne Roquigny, 2009) où un logiciel navigue en temps réel sur des œuvres online.

*L’exposition sera le premier événement d’une série de projets conçus avant le lancement d’une plate-forme en ligne dédiée à la promotion de la production en Europe du MEDIA ART faite par les Latino-Américains depuis des années 60.

http://byobtropicalparis.tumblr.com/