Presse

ARTICLE ORANGE LE COLLECTIF : WEB DJs - Ils remixent l’Internet en live

Par Wilfried Paris
Le 23/01/12

http://m.lecollectif.orange.fr/musique/web-djs

Tels des DJs devant leurs platines, des passionnés du Web créent un spectacle en direct avec les milliards de vidéos, sons et images du Net.

Les premiers DJs du Web
Vous rêvez de « mixer », à la façon d’un disc jockey, vos vidéos YouTube les plus folles avec des visuels décapants et vos musiques préférés de sites comme Bandcamp ou Deezer ? C’est possible, et plus encore, avec WJ-S. A la fois logiciel et dispositif public de performances Web, WJ-S permet à des WJs (Web jockeys) de puiser directement leur matière (textes, son, vidéo, animations) sur le grand disque dur qu’est le Web et de mixer le flux de l’Internet en temps réel. Dans la continuité du travail des DJs ou surtout de ces DJs de l’image que sont les VJs (vidéojockeys), les WJs contrôlent plusieurs écrans et surfent simultanément dans plusieurs fenêtres de navigateurs, inventant en direct des associations sonores ou visuelles.

Un impressionnant dispositif multi écrans
Le dispositif WJ-S a été conçu et produit par la pionnière du Net et curatrice de nouveaux médias Anne Roquigny, ainsi que par l’artiste et programmeur Stéphane Kyles. Il a été présenté dans divers festivals d’arts numériques et à l’occasion de performances ou de conférences multimédia, les « WJ-S SPOTS », invitant artistes, musiciens, vidéastes, curateurs, chercheurs et autres penseurs de l’Internet à s’approprier le logiciel pour diffuser leurs « playlists », tout en réfléchissant sur l’histoire et le futur de la création artistique sur Internet…

Concrètement, le WJ-software se présente comme une interface reliant jusqu’à 250 ordinateurs, tablettes et autres smartphones connectés et diffusant le mix effectué en temps réel via leurs écrans, des vidéoprojecteurs et un système audio. Les performances varient en fonction de la capacité des lieux, des moyens de diffusion et d’accueil du public, en plus de la connexion haut débit. A l’heure du cloud computing, WJ-S investit donc le monde physique pour transformer le partage de données en expérience collective. Il permet de créer une performance en un lieu et un temps donné, où l’échange ne se fait plus dans la solitude d’une chambre ou d’un bureau, mais devient un véritable événement artistique.

HTML - 141 octets
WJ-S @ Playground, Pompidou Center, 2009